500 000 nouvelles molécules testées grâce aux grilles de calcul

Publié le 03.12.2007

Le projet Egee (Enabling Grids for E-sciencE), financé par la Commission européenne, gère une infrastructure de grilles de calcul comprenant plus de 200 sites en réseaux, 91 partenaires et impliquant 32 pays. Des ressources informatiques, géographiquement dispersées, sont mutualisées afin d’accéder à une importante puissance de calcul. Parmi les partenaires du projet figure le CNRS avec l’Institut des grilles et l’IN2P3 (Laboratoire de physique corpusculaire de Clermont-Ferrand).

Afin d’identifier in silico de nouveaux médicaments antiviraux (inhibiteurs de la neuraminidase virale), adaptés aux éventuelles mutations du virus de la grippe aviaire, des calculs sur grille informatique ont été entrepris au mois de septembre 2007 dans le cadre du projet Egee. Ces calculs vont permettre de déterminer la probabilité d’accrochage d’une large sélection de molécules sur la neuraminidase virale dont on fait varier la structure. Au printemps 2006, 300 000 molécules avaient ainsi été analysées (voir brève publiée en juin 2006) ; parmi elles, 123 inhibiteurs potentiels ont été identifiés, sept d’entre eux ont présenté une activité in vitro. Depuis mi-septembre et pendant deux mois, ce sont 500 000 nouvelles molécules qui vont à nouveau être testées.

Grippe aviaire : plus de 500 000 médicaments testés en deux mois par les grilles de calcul