Développement d’un vaccin contre une souche grippale pandémique

Publié le 05.10.2004

Dans un communiqué publié le 4 octobre 2004, l’OMS met l’accent sur la nécessité d’accélérer le processus de développement d’un vaccin contre une souche pandémique du virus influenza A(H5N1).

Les pays atteints par les épizooties aviaires et concernés par les cas humains de grippe aviaire doivent rapidement coopérer avec les laboratoires du réseau de surveillance de la grippe de l’OMS, afin de dépister les modifications éventuelles à apporter à la souche vaccinale prototype.

Les compagnies pharmaceutiques peuvent émettre des réserves par rapport au coût et à l’utilité d’investir dans la recherche et le développement d’un vaccin qui pourrait très bien ne jamais être utilisé. Il est du rôle des agences de santé publique d’aider les compagnies là où leur intérêt n’est pas certain.

Il existe également des incertitudes quant au droit d’utilisation de la génétique inverse, une technique brevetée, propriété de la société américaine de biotechnologies MedImmune, indispensable à la production de la souche vaccinale de référence.

En avril 2004, l’OMS mettait à disposition de l’industrie pharmaceutique mondiale une souche vaccinale prototype du virus grippal A(H5N1). A ce jour, seulement deux firmes pharmaceutiques ont répondu à la proposition de développement de l’OMS. Il s’agit de deux sociétés américaines : Aventis Pasteur Inc. et Chiron Corp. Les essais cliniques ne débuteront pas avant la fin de l’année.

Le communiqué de l’OMS