• Accueil
  • Actualités
  • Gels et solutions hydro-alcooliques : recommandations de l’Afssaps

Gels et solutions hydro-alcooliques : recommandations de l’Afssaps

Publié le 13.10.2009

Pour accompagner les mesures et les recommandations nationales en termes d’hygiène afin de limiter et réduire la transmission rapide des virus grippaux, l’Afssaps a conduit une réflexion sur l’utilisation des désinfectants pour les mains par le grand public. Le virus de la grippe A(H1N1)v est un virus enveloppé par une couche lipidique externe. La structure de cette enveloppe peut être désorganisée par des détergents (par exemple les savons), des produits à base d’alcool ou d’autres substances actives biocides, ce qui entraîne la perte du pouvoir infectieux du virus.

Les virus de la grippe ayant la capacité de survivre dans l’environnement quelques heures, voire quelques jours, les mains peuvent donc être contaminées par simple contact avec des objets touchés par une personne malade (poignées de porte, transports en commun, billets de banque…). L’Afssaps rappelle les cas où le lavage et la désinfection des mains sont nécessaires et en précise les modalités (temps de friction, séchage…). Le lavage des mains est préconisé dès lors qu’un point d’eau potable est disponible. Dans les autres cas, elle recommande d’orienter le consommateur vers des solutions ou des gels hydro-alcooliques testés selon la norme NF EN 14476 ou dont la concentration optimale en alcool est comprise entre 520 et 630 mg/g ou entre 60% et 70% (volume/volume). Ces informations doivent figurer explicitement sur l’étiquetage.
L’agence ne donne pas pour l’instant d’indications sur l’utilisation des lingettes ou des mousses désinfectantes présentes sur le marché, les données d’efficacité n’étant pas disponibles actuellement.

Gels et solutions hydro-alcooliques : avis de l’Afssaps du 28 septembre 2009