La recherche en infectiologie et la grippe

Publié le 11.12.2006

Lyonbiopôle, Développer ensemble un bouclier sanitaire, est un pôle de compétitivité mondial focalisé sur les maladies infectieuses. Il a pour but d’appréhender les maladies infectieuses de façon globale, du diagnostic et de la prévention jusqu’au traitement. Il associe l’expertise de Lyon en vaccin et en diagnostic et les compétences de Grenoble en micro/nanotechnologies et biologie structurale. Créé en novembre 2005 , ce pôle qui associe des industriels, un grand nombre de PME et des laboratoires de recherche, a pour mission principale l’émergence et le montage de projets en recherche et développement multipartenariaux ainsi que leur financement. Ainsi, une soixantaine de projets de recherche ont déjà été labellisés.

Parmi les projets retenus en 2005, on notera le projet GAP : solutions pour un bouclier sanitaire contre la grippe aviaire et la grippe pandémique [1]. Les orientations de ce projet sont, en particulier, la production et l’évaluation de vaccins prototypes contre de nouvelles souches, l’évaluation de la protection croisée, la mise au point de tests diagnostiques et de modèles animaux de la grippe, l’interaction des protéines virales et des protéines de l’hôte.
Dans le cadre du projet européen Flupol, Lyonbiopôle soutient également les recherches de l’Institut de virologie moléculaire et structurale de Grenoble sur les marqueurs de virulence et en particulier sur la structure de la polymérase du virus de la grippe aviaire.

Le ministère en charge de la recherche a, par ailleurs, labellisé en octobre dernier le réseau thématique de recherche avancée (RTRA) « Innovations thérapeutiques en infectiologie ». Un des enjeux de ce projet, qui rassemble 27 laboratoires, est de positionner les connaissances en infectiologie en amont du pôle Lyonbiopôle pour conforter le développement industriel et la production pharmaceutique. Ce choix renforce la place de Lyon comme territoire d’excellence en matière d’infectiologie, tant par son potentiel de recherche et de formation que par son tissu industriel.

Il faut noter également que, parmi les projets selectionnés par l’ANR pour 2006 dans le programme "Microbiologie Immunologie - Maladies Emergentes" (MIME), quatre concernent des recherches sur la grippe :
- FLU INTERPOL
- PSEUDOFLU
- FLUBUDENTRY
- PATHO-PDZ

Lyonbiopole, journal CNRS décembre 2006

Notes

[1] Acteurs impliqués : Merial, sanofi-pasteur, bioMérieux, Laboratoire P4 Jean Mérieux-Inserm, le Centre National de Référence des virus influenzae (HCL) et laboratoire Interactome (Inserm U503/IFR Biosciences)