• Accueil
  • Actualités
  • Préparation des pays européens face à une pandémie : encore des progrès à faire et une réflexion éthique nécessaire

Préparation des pays européens face à une pandémie : encore des progrès à faire et une réflexion éthique nécessaire

Publié le 10.12.2007

Une évaluation des plans nationaux de préparation à une pandémie grippale de 29 pays européens a été réalisée par l’OMS, fin 2006, et vient d’être publiée. Ces plans ont ainsi été analysés et comparés en se basant sur les recommandations faites par l’OMS en 2005. La comparaison des résultats avec ceux d’une étude précédente a permis de mesurer les progrès faits dans leur préparation par les différents pays, entre novembre 2005 et novembre 2006.
L’étude s’est surtout attachée à comparer les procédures de contrôle aux frontières, les programmes de vaccination et l’emploi des antiviraux.

Même si l’Europe apparaît de mieux en mieux préparée pour faire face à une pandémie, de nombreuses insuffisances et incohérences ont pu être mises en évidence entre les différents plans, comme par exemple, l’organisation de l’administration précoce des antiviraux ou l’identification des groupes prioritaires qui bénéficieront des vaccins ou des antiviraux. De même, les mesures de contrôle aux frontières sont encore insuffisantes. Nombre de ces plans ne sont pas encore en conformité avec les recommandations internationales et les fonds qui leurs sont alloués sont très différents selon les pays.
Il est donc important que les différents gouvernements continuent à travailler leurs plans de façon à les rendre cohérents et mieux coordonnés afin de protéger efficacement les populations en cas de pandémie. Madame Roselyne Bachelot, ministre français de la santé, a d’ailleurs annoncé au début du mois de novembre, au sommet du « G7 + Mexique », à Washington, que la question de la sécurité sanitaire, et en particulier la préparation à une éventuelle pandémie de grippe, devrait être un axe prioritaire de la présidence française de l’Union européenne en 2008.

Dans leur éditorial de novembre 2007, sur le site de l’Espace éthique AP-HP, Emmanuel Hirsch et Marc Guerrier rappellent par ailleurs que, dans un contexte de crise sanitaire majeure, les décisions qui seront prises devront tenir compte des enjeux éthiques. L’étude des plans au niveau européen montre en effet des divergences, entre les différents pays, face à l’accès aux soins et des critères de priorité devront être définis. Dans un effort de concertation et un souci de sensibilisation et de responsabilisation du public, un débat national sur l’accès aux soins et aux traitements en cas de pandémie semble nécessaire.

Progress and shortcomings in European national strategic plans for pandemic influenza