Rôle du canard domestique dans les épidémies de grippe aviaire

Publié le 09.11.2004

Le laboratoire de recherche sur les virus influenza animaux du St. Jude Children’s Research Hospital de Memphis (Tennessee, USA) a rendu publiques les conclusions de ses études sur le rôle du canard domestique dans l’épidémiologie du virus influenza A(H5N1).

L’infection expérimentale de canards domestiques par des virus A(H5N1) isolés en 2004, est asymptomatique. Elle s’accompagne d’une excrétion fécale de virus importante, proche de celle observée chez les volailles malades, et sur une durée beaucoup plus longue (de 11 à 17 jours) par rapport aux virus isolés en 1997.

Les canards domestiques pourraient ainsi constituer un réservoir silencieux de virus A(H5N1) hautement pathogène pour le poulet. Ces découvertes compliquent la surveillance et les tentatives d’éradication du virus, dans les pays atteints par les épizooties de grippe aviaire. Elles sont également à prendre en compte dans les facteurs de risque et la prévention de l’infection chez l’homme.

Le communiqué de l’OMS