Hyponatrémie et grippe A (H1N1) 2009 : une nouvelle association

Publié le 21.02.2011 | par Equipe éditoriale

A propos d’un cas d’hyponatrémie secondaire à un syndrome de sécrétion inappropriée d’hormone antidiurétique chez une patiente souffrant de la grippe A (H1N1) 2009.

La pneumonie et l’insuffisance respiratoire sont largement décrites comme complications de la grippe A (H1N1) 2009, mais aucun cas d’hyponatrémie n’avait encore été rapporté à ce jour.

Deux médecins australiens [1] ont relaté le cas d’une femme de 68 ans hospitalisée pour syndrome pseudogrippal avec dyspnée qui présentait, à l’admission, une hyponatrémie à 108 mmol/L. En raison d’une osmolalité urinaire inappropriée (c’est-à-dire supérieure à 100 mmol/kg) et d’une osmolalité sérique basse, une hyponatrémie secondaire à un syndrome de sécrétion inappropriée d’hormone antidiurétique (SIADH) a été évoqué, les autres étiologies de l’hyponatrémie ayant été exclues.
Le diagnostic de grippe A (H1N1) 2009 a été posé devant l’augmentation du titre d’anticorps au test d’inhibition de l’hémagglutination, bien que les prélèvements nasopharyngés et les sérologies se soient avérés négatifs.

L’évolution a été favorable avec un traitement symptomatique par soluté salé hypertonique, malgré la survenue de troubles neurologiques transitoires vraisemblablement liés à une correction trop rapide de la natrémie.

Le SIADH est une cause bien connue d’hyponatrémie chez des patients souffrant d’une grippe. Cependant l’incidence de ce syndrome n’est pas documentée. Il s’agit du premier cas révélant une association entre la grippe A (H1N1) 2009 et une hyponatrémie secondaire à un SIADH. Les auteurs souhaitent attirer l’attention sur cette association afin de permettre une meilleure surveillance et prise en charge thérapeutique de l’hyponatrémie, principalement par restriction hydrique.


[1] Chan,H.P. and Thomas, P. « Hyponatremia in a patient with H1N1 (Swine) influenza ». Médecine et maladies infectieuses. 41, 47-52 (2011). doi:10.1016/j.medmal.2010.09.008