Un vaccin contenant l’adjuvant MF59

Publié le 08.02.2010 | par Equipe éditoriale

Dans une étude parue en janvier dans la revue Science Translation Medicine [1] , des chercheurs américains ont testé un vaccin dirigé contre le virus influenza A (H5N1) hautement pathogène [2]dont on craint toujours le potentiel pandémique. Ce vaccin sous-unitaire inactivé contenait un adjuvant de type huile dans l’eau à base de squalène, le MF59. Ils l’ont comparé à un vaccin sans adjuvant et à un vaccin contenant de l’hydroxyde d’aluminium. A partir du sérum de sujets immunisés avec ces vaccins, ils ont montré que la présence de MF59 améliorait la réponse immunitaire en augmentant le taux d’anticorps sécrétés mais aussi en élargissant le répertoire d’anticorps protecteurs vis-à-vis des souches virales variantes issues de la dérive antigénique du virus.

Vaccines with MF59 Adjuvant Expand the Antibody Repertoire to Target Protective Sites of Pandemic Avian H5N1 Influenza Virus


[1] Khurana, S., Chearwae, W., Castellino, F., Manischewitz, J., King, L. R., Honorkiewicz, A., Rock, M. T., Edwards, K. M., Del Giudice, G., Rappuoli, R. et Golding, H. « Vaccines with MF59 Adjuvant Expand the Antibody Repertoire to Target Protective Sites of Pandemic Avian H5N1 Influenza Virus ». Science Translation Medicine. 2, 15ra5 (2010). [DOI:10.1126/scitranslmed.3000624]

[2] Virus influenza A (H5N1) : A/Vietnam/1203/2004, clade 1